La planification

La planification est centrale dans le fonctionnement d'Auvabio. Elle permet au producteur de mettre en culture en ayant déjà une assurance de vente, et à Auvabio d'organiser ses production pour satisfaire ses clients.
La planification permet d'avoir une vision globale de la production et de structure plus facilement la filière, permettant aux producteurs auvergnats de se considérer comme partenaires et non pas comme concurrents, et de construire ensemble leur plan de commercialisation.

La planification des cultures au sein d'Auvabio se travaille 2 fois par an : en octobre (planification principale de l'année à venir) et en avril (planification complémentaire, réajustement).

En amont de ces réunions de planification, les producteurs adhérents sont invités à remplir leurs prévisions de production qu'ils souhaitent planifier dans un tableau qui synthétise "qui veut faire quoi quand et en quelle quantité"



Il s'agit de prévisions de mises en culture.

Ensuite, lors de la réunion de planification, les propositions des adhérents sont mises en corrélation avec les besoins des clients, et une répartition collective et participative est décidée.

A la suite de cette réunion, les producteurs planifiés reçoivent une synthèse de leur planification : ils s'engagent à mettre en culture pour assurer ces volumes et ces périodes. Auvabio s'engage de son côté à vendre pour le producteur cette production. Comme ce sont des producteurs qui pilotent Auvabio, ils savent qu'un maraicher ou un producteur de fruits est soumis à des aléas (climatiques ou autre). Ainsi, il s'agit principalement d'un engagement de mise en production et non pas de volumes de production fermes à fournir.

Quelques jours/semaines avant la récolte des premières productions planifiées, le producteur contacte le référent commercial pour lui indiquer que sa production est presque prête et qu'il pourra commercialiser à partir de telle semaine. quand c'est prêt, il remplit son offre en ligne avec ses volumes par semaine.

Un producteur planifié sur un légume est prioritaire quant à la vente de ce légumes. Il sera également plus prioritaire sur un autre légume sur lequel il n'est pas planifié par rapport à un bénéficiaire du service.