L'historique

Né d’une envie… avant un besoin !

En 2018, les 8 maraichers à l’origine d’Auvabio n’avaient pas besoin d’un débouché supplémentaire. Ils n’ont pas souhaité créer Auvabio car ils avaient trop de production à écouler : leurs circuits de vente directe se portaient bien.

En revanche, ils avaient envie de changer de façon de travailler, passer moins de temps en commercialisation (arrêter un marché par semaine par exemple). Ils souhaitaient également s’organiser pour approvisionner de façon plus cohérente les magasins bio locaux (ne pas tous vendre leurs surplus au même moment, proposer une gamme plus large). Ils voulaient également occuper et structurer ce marché du fruit et légume bio en ½ gros avant que d’autres (qui ne partagent pas forcément les mêmes valeurs) s’en emparent. Enfin, ils désiraient d’optimiser leurs allées et venues, les flux de marchandises… et réduire leurs émissions de Gaz à Effet de Serre en transports, logistiques, mais aussi sur les fermes.

Le lancement de l’activité commerciale, les informations régulières aux producteurs du Puy-de-Dôme, de Haute Loire, du Cantal et de l’Allier (mails, réunions d’infos, présentations…), la mise en place d’une logistique facilitatrice ont permis à d’autres producteurs de rejoindre la dynamique. Au début 2020, ce sont donc près de 50 producteurs adhérents ou bénéficiaires du services qui proposent des fruits et légumes via Auvabio pour une quinzaine de clients (magasins bio, supermarché, transformateurs et Auvergne bio distribution) ainsi que des maraichers qui élargissent leur gamme de vente directe grâce à Auvabio.